Édifices religieux de la ville de Lyon

Publié par le Jan 8, 2014 dans Découverte | 0 commentaire

Édifices religieux de la ville de Lyon

Église St-Georges

eglise st george

L’église Saint-Georges est le coeur d’un des plus vieux et plus populaires quartiers de Lyon, berceau de l’industrie de la soie.

Elle a été édifiée au 19 ème siècle, à l’emplacement d’une très vieille église, totalement détruite par un incendie.

De style néo-gothique, elle comprend quelques belles sculptures extérieures : Vierge entourée de deux anges, St-Georges terrassant le dragon et St-Pierre et St-Jean.

On retrouve le même style à l’intérieur : du mobilier, oeuvre de Bossan, au retable représentant la Pentecôte.

Église St-Nizier

L’église Saint-Nizier, édifiée au 15 ème siècle, est liée, dans l’histoire lyonnaise, au monde des marchands, des consuls et des corporations.

Construite grâce à leurs dons, elle est le siège de certaines confréries. Jusqu’à la moitié du 17 ème siècle, c’est là qu’on prononce, le jour de la St-Thomas, le discours d’apparat des nouveaux échevins. Eglise collégiale, elle devint en 1800 cathédrale avant que St Jean ne retrouve son rang.

L’extérieur présente une certaine variété : le clocher nord, gothique, date de 1454. Le porche central (1579), oeuvre de Jean Vallet, est décoré de belles sculptures Renaissance. Le clocher sud, de style néo-gothique, n’est apparu qu’en 1856.

L’intérieur comprend un beau mobilier du 19 ème siècle, néo-gothique, et plusieurs éléments remarquables : une étonnante horloge sous la voûte de la 2 ème travée ; une Vierge de 1674 sur l’autel du transept droit au fond de l’église.

Son placement initial à un angle de rue explique que Vierge et enfant jettent leur regard dans des directions opposées. Enfin, St-Nizier se distingue par la qualité de certains vitraux (3 ème et 4 ème chapelles de gauche) : vies de saints, activités des confréries…

Église St-Paul

Construite aux 12 ème et 13 ème siècles, les parties principales: nef mais aussi tour-lanternes sont de style roman. Elles ont été complétées au 15 ème siècle.( clocher, chapelles latérales ornées et décorées) puis, avec plus ou moins de bonheur, au 19 ème ( flèche sur le clocher; portail; peintures ). Un détour s’impose pour les amateurs d’éclectisme.

Église Ste-Bonaventure

Cette église, édifiée à partir de 1327, est le seul vestige du vaste couvent des Cordeliers. Elle rappelle la forte implantation des ordres mendiants à Lyon à la fin du Moyen-âge et l’importance de St Bonaventure. Théologien franciscain, philosophe et docteur de l’Eglise, il mourut à Lyon en 1274.

L’édifice subit plusieurs transformations dans l’histoire. Du 15 ème au 17 ème siècle, on lui rajoute des chapelles latérales financées par plusieurs corporations. Largement décorées, elles contrastent nettement avec les parties plus anciennes marquées par l’austérité et le voeu de pauvreté de l’ordre. Le 19 ème amène le remaniement de la façade dans un style néo-gothique (1858-1869).

L’église comprend quelques belles tapisseries d’Aubusson (1726) retraçant la vie de St- Bonaventure, des vitraux des 19 ème et 20 ème siècles et plusieurs tableaux intéressants du 17 ème siècle.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *